Archives par mot-clé : épistémologie

Interroger l’autorité dans l’Antiquité, 5/10/2012

Notre première journée d’études aura lieu le vendredi 5 octobre 2012 après-midi (14-17h) à l’ENS de Lyon en salle F05.

Nous aborderons des questions épistémologiques et conceptuelles avec Myriam Revault d’Allonnes (EPHE) qui nous parlera des notions de « Pouvoir, autorité, autorisation ». Edmond Lévy (Strasbourg) évoquera ensuite  » axiosis et axioma, prestige et synonymique chez Thucydide ». Pascale Brillet-Dubois (Lyon 2) nous parlera enfin de « Jean-Pierre Vernant : une figure d’autorité des études classiques ».

L’information a déjà été publiée sur Calenda où vous pouvez lire la présentation complète de la journée (ainsi évidemment que sur notre site). Comme nous l’ont déjà fait remarquer certains collègues, le lien en bas de page vers l’article du Monde « En renonçant aux humanités classiques, la France renonce à son influence », ne fonctionne pas, mais vous pouvez retrouver le texte de cet article sur le site Polemia (couplé à un autre article concernant les classes préparatoires), ou encore dans la rubrique « Débats » de Fabula.

 

Voici le résumé de l’intervention de Pascale Brillet-Dubois, Jean-Pierre Vernant : une figure d’autorité des études classiques

En m’intéressant à l’autorité dont jouit Jean-Pierre Vernant dans les études classiques je tenterai de répondre à trois objectifs : amorcer la réflexion sur la nature et la spécificité de l’autorité intellectuelle ; identifier, à une échelle personnelle, les traits de l’autorité particulière de Vernant ; examiner enfin le paradoxe d’une autorité qui, loin de s’affirmer comme immuable, s’offre au dépassement, et émane d’un « maître de liberté », pour reprendre l’expression de Pierre Vidal-Naquet, plutôt que d’un « maître de vérité » comme l’Antiquité en a connus.

A cette fin, je referai le parcours de jeune chercheur qui fut, entre autres, le mien, depuis le moment où l’on mesure l’autorité dont jouit un savant dans notre champ d’étude, à la découverte de ce qui la qualifie, la fonde ou l’affaiblit  – qualités et histoire de la personne, caractéristiques de la pensée, choix des objets de science –, pour finir par le temps de l’émancipation.

Julie Damaggio

Doctorante de l'Université Paris-Sorbonne, prépare une thèse d'édition des fragments d'Aelius Stilo et enseigne dans un collège de l'Isère ; co-rédactrice en chef du carnet Grammaticalia.

More Posts - Website